POSE DE LA PREMIERE PIERRE

1er Mai 1946




Par une belle journée ensoleillée, le Ministre de l'Armement Charles TILLON pose la première pierre de notre école qui allait devenir une des plus importantes de notre pays. Ce jour là, 1er mai 1946, une affluence  très nombreuse se pressait à l'entrée de la propriété pour assister à la cérémonie.
Elèves, enseignants, direction, personnels de l'école, invités, curieux des alentours attendent le ministre et le long cortège de voitures qui l'accompagne. Nous avons pu d'ailleurs l'apercevoir de très loin car à cette époque les constructions étaient rares et nous avions, de l'endroit où allait être positionnée la future entrée, une vue splendide sur la route qui menait à Fort de l'Eau.
Très belle manifestation, cette pierre scellée sera suivie de bien d'autres. Et un vaste terrain en friche se transformera en un établissement d'enseignement technique ultra moderne, grâce à la volonté d'hommes responsables, et à des investissements énormes.


Une notice de présentation de notre école datant de 1961 fait état de ces réalisations:
Magnifique établissement sis aux portes d'Alger, dans le cadre riant et sain de la coquette station estivale de Cap Matifou.
C'est une école moderne par ses conceptions et ses installations rationnelles, son vaste internat prévu pour 500 élèves, son parc et ses jardins qui en font l'établissement le plus accueillant d'Alger.
Son équipement est le plus complet qu'il soit possible de réaliser outre mer, aussi bien pour tout ce qui concerne les classes, salles de dessin, amphithéâtre, salles de travaux pratiques, que les installations techniques comprenant.


- Des ateliers spacieux couvrant 7000 mètres carrés.
- D'abondantes machines-outils de tous types.
- Un vaste parc d'avions, d'hélicoptères, d'engins spéciaux, de moteurs, de réacteurs.
- Trois bancs d'essais de 100 et 1000 chevaux.
- Une soufflerie aérodynamique.
- Des laboratoires de: résistances des matériaux, chimie des métaux, métrologie, électrotechnique, électronique, traitements thermiques.

C'est une école salubre par sa situation de plein air, son climat sain et tempéré, son équipement médical sanitaire ( infirmerie modèle, radiologie, stomatologie), ses cuisines électriques, ses pavillons indépendants vastes, clairs et aérés.
C'est une école riante par son cadre de verdure, son parc, son stade, ses terrains de sports, son gymnase, son cercle d'élèves, sa salle de fêtes et de conférences, son cinéma et tout ce qui concourt à créer l'ambiance de calme et de détente que requiert un internat moderne.

**********

DEPECHE ALGERIENNE - 2 Mai 1946

POSE DE LA PREMIERE PIERRE DE L'E.P.A

Mr. Charles TILLON, ministre de l'armement, a posé samedi 1 mai 1946, la première pierre de l'école professionnelle de l'air.
Mercredi 1 mai 1946, à l'école professionnelle de l'air, c'est sous un soleil d'Afrique, que Mr. Charles TILLON inaugure sa journée à Alger.
Le cortège ministériel, dont font partie Mr. le gouverneur général Mr. Yves CHATAIGNEAU, Mmes TILLON et CHATAIGNEAU, Mr. SUFFRIN-HEBERT, arrive à 8 H 40 au Cap Matifou, au "Clos mon travail".
Toutes les autorités civiles et militaires sont présentes. Le "Clos mon travail" est une ferme de 76 Ha, où va s'ériger notre école. Et le ministre est allé officiellement y poser la première pierre.
Le ministre, Mr. CHATAIGNEAU, et sa suite, sont reçus par l'ingénieur en chef MARTIN, directeur de la DTI en Afrique du Nord, et Mr. MALATERRE, directeur de l'école, et leurs adjoints.

Les élèves, au nombre de 210, forment une haie d'honneur. Ils seront 340 en octobre, et 500 l'an prochain. Après avoir signé le « Livre d'Or », imité dans ce geste par les personnalités présentes, dont Mr. MARTINO, recteur de l'Académie, mécène de l'école, le ministre écoute la bienvenue que lui souhaite un élève et une allocution de Mr. l'ingénieur en chef MARTIN.

Puis il se rend sur le terrain des nouvelles installations et, truelle à la main, par deux fois, étale le ciment fondateur.
La visite est terminée, mais le ministre tient à parler aux élèves:
«Il est bien qu'en cette journée du 1 mai, soit posée la première pierre de votre école; en même temps, il est bien que sorte des ateliers de l'AIA, le premier avion fabriqué sur notre terre algérienne.
Je veux simplement voir dans la création de cette école, la participation de l'aviation au développement de votre pays, au renforcement des liens d'amitié qui unissent les populations de la métropole aux populations de l'Algérie».
Quelques instants encore d'entretiens particuliers, et le ministre de l'armement, ainsi que le gouverneur général, prennent place dans leur torpédo, pour gagner les établissements de l'AIA Maison-Blanche, suivis de toutes les autorités.

******

Notes sur cette inauguration:
--- L'EPA est alors provisoirement installée à Jean-Bart, et les cours ont lieu à l'Institut Industriel de Maison Carrée.
--- La visite a duré moins d'une heure
--- Charles TILLON, est l'un des ministres communistes du gouvernement de Charles de Gaulle. Il est arrivé à l'aéroport de Maison-Blanche, à bord d'un bloc 161 « Languedoc » expérimental, fabriqué à Toulouse. C'est le troisième construit en série.
--- Dans son discours, le ministre fait allusion au développement de l'aviation, car à l'AIA Maison-Blanche , il y a une chaîne de fabrication du biplan « Stampe » et une chaîne de reconversion des Lioré 45, en appareils de transport.