Republic Aviation
P-47 THUNDERBOLT
(Coup de foudre)
     
             
           
 Constructeur : .   Utilisateurs : 
  Date de mise en service
 : 1942   Date de fin d’utilisation :
1962 Données Techniques et Performances Motorisation Armements
 
 Envergure : 12,43 m               
     Longueur : 11,07 m
     Hauteur : 4,05 m
     Poids : 4728 kg
     Poids Maximum : 7031 kg
     Charge Maximum : 
     Surface : 28,61 m2
        
  Altitude Maximum :
  Autonomie : 900 km
  Vitesse Maximum : 760 km/h
  Vitesse Ascensionnelle : 1067m/min 
  soit 9900m en13 minutes 14’’ 
  Plafond pratique : 12500m 
 Vitesse de croisière : 480 km/h
Moteur
 1 pratt&whitney 
  R-2800-57
  Double Wasp à 18 cylindres
  en étoile de 2800ch

 

   8 mitrailleuses de 12,7 mm
   1 135 kg de bombes
 ou
  10 roquettes de 127 mm

                  
 
 
          Le Republic P-47 Thunderbolt, fut l'un des plus importants chasseurs
     de l'USAAF, pendant la Seconde Guerre mondiale, sa grande taille et sa 
     solide construction lui ont valu son surnom de "Juggernaut" (l'ogre) 
     diminutif "Jug" et le fit exceller dans les missions d'appui-feu des troupes
      au sol, qui devint rapidement son rôle principal, car ces performances
      seulement convenables comme chasseur, ne lui permettaient pas de rivaliser
      avec le P-51Mustang.
          En 1940 débute l'étude de cet appareil, après l'invasion de la France
      par l'Allemagne. Les Américains souhaitent se doter d'un avion 
      puissament armé capable d'effectuer des missions d'attaque au sol.
          Republic Aviation met au point, au début de l'année1941, un
      prototype, le XP-47B qui fait sensation lors de son premier vol d'essai,
      le 6 mai .
          L'avion n'était pas exempt de défauts, l'un d'entre eux se révéla fatal au
     prototype en août 1942: la fabrication des gouvernes par entoilage, sujet
     à la rupture en altitude.
 
Thunderbolt dans l'atelier cellule 
en suivant, un Kingcobra puis un Spitfire.
 
          D'autres problèmes persistaient, comme la canopée qui se bloquait et le démarreur qui ne fonctionnait pas en vol.
          L'avion fut équipé d' une nouvelle verrière coulisante et éjectable, en cas d'urgence et une pressurisation du démarreur, le mât radio fut
     déplacé sur l'avant de la verrière pour garder une longueur d'antenne similaire. 
          L'USAF, satisfaite, passa commande de 171 P-47B.  Après deux prototypes supplémentaires, le premier exemplaire de série fut livré
     en mai 1942. Les P-47B servirent par ailleurs de base à deux versions expérimentales, le XP-47E, équipé du R-2800-59 et d'une hélice
     Hamilton et le XP-47F, avec des ailes à profil laminaire.
          Très rapide mais doué d'une manoeuvrabilité moyenne, il compensa son manque d'agilité par une formidable aptitude au piquée,
     et une robustesse à toute épreuve.
          Dès lors que ses pilotes surent bien en tirer partie il commença à s'établir des états de services enviables.
          Pour répondre aux commandes de l'USAAF, la seule usine de Republic, de Farmingdale à LongIsland, ne suffit plus à couvrir les
     besoins, et une nouvelle est créée dans l'Indiana, à Evansville qui reçoit une commande de 1050 avions, le 31 janvier 1942, et commence
     à livrer dès septembre. Les nouveaux avions sont désignés P-47D. 
          Les P-47D1 à D6, D10 et D11, améliorations mineures au niveau du refroidissement du moteur par l'augmentation des prises d'air, 
améliorations des systèmes hydrauliques, de lubrification et d'alimentation en carburant, ainsi que du blindage
Le P-47D15 répondait à une demande d'augmentation de l'autonomie, la capacité interne passant à 1421 litres et les lance-bombes d'aile étant équipés pour recevoir des réservoirs larguables. Les P-47D16, D20, D22 et D23, identiques au D15, mais présentant de légers progrès dans les différents éléments. Par contre, de nouvelles hélices de plus grand diamètre furent adoptées à partir de ces séries, une Hamilton Standard de 4,01 mètres, à Long Island et une Curtiss de 3,96, à Evansville. La garde au sol déjà faible sur les P-47B, devint alors une préoccupation importante au décollage pour les pilotes. Le P-47D25 vit l'introduction d'une nouvelle verrière en goutte d'eau dérivée de celle du Hawker Tempest, qui répondait au souhait des pilotes de bénéficier d'une meilleure visibilité sur le champ arrière. les D26, D27, D28 et D30, ne constituaient que des améliorations de détails, mais aussi l'apparition de flaps pour les sorties de piqué. le D40 ajoutait une petite surface triangulaire entre la dérive et le mât radio, pour compenser l'abaissement du fuselage arrière, suite à l'adoption de la verrière goutte d'eau, augmentant ainsi la stabilité latérale; cette modification fut appliquée postérieurement sur toutes les versions pourvues de la nouvelle canopée.
          Au total, il fut livré  :  171_P47-B, 
                                           602_P-47C, pourvus d'un réservoir auxiliaire ventral largable.
                                        12559_P-47D équipés d'une hélice quadripale, de réservoirs supplémentaires et d'une verrière bombée offrant
     un champ de vision de 360°.
          D'autres versions furent fabriquées par Curtiss, comme le 9-47G, à 354 exemplaires et le P-47M, à 130 exemplaires 
          Entre mars 1943 et aoùt 1945, près de 546 000 missions opérationnelles ont été réalisées par des appareils P-47 et 11 874 avions
     ennemis ont été détruits. 
          Après la guerre, le P-47 resta en service aux USA, jusqu'en 1953.
          Les P-47 français servirent, pendant la guerre d'Indochine et le début de celle d'Algérie.